UNION NATIONALE des COMBATTANTS
FEDERATION de MOSELLE
Section d'Algrange et Environs
Association reconnue d'utilité publique
Assemblée Générale UNC section d'Algrange du 22 février 2015

Prélude à l’Assemblée Générale

«Unis comme au front» : Michel Jochum, vice-président âgé de 89 ans, doyen de la section UNC, et à ses côtés, Mickaël Jochum son petit-fils, 25 ans, le plus jeune membre de la section.
 
Effectifs stables, gestion saine, le recrutement est toutefois de mise pour perpétuer le devoir de mémoire Explications du président de la section locale de l’UNC. Effectifs stables, gestion saine, le recrutement est toutefois de mise pour perpétuer le devoir de mémoire au travers des jeunes générations. Explications du président de la section, avant l'assemblée !
 
La section de l’Union nationale des combattants d’Algrange et environs tiendra son assemblée générale annuelle ce dimanche. En prélude à cette réunion, le président Théodore Wagner fait le point sur l’année écoulée.
 
Comment se porte la section ?
 
Théodore WAGNER : « Plutôt bien. Au 1er janvier 2009, nous comptions 155 membres. A ce jour, nous en recensons 144. Nous pouvons constater une baisse sensible de notre effectif au fil des ans. Ce processus régressif est inéluctable compte tenu de l’âge avancé de nos adhérents. La moyenne d’âge actuelle se monte à 73,9 ans. Mais elle n’entame en rien notre détermination à réaliser nos objectifs. Michel Jochum, notre vice-président âgé de 89 ans, doyen de notre section, comptabilise cette année 55 ans de cotisations. Un beau témoignage de fidélité non ? Son petit-fils Mickaël, âgé de 25 ans, est notre plus jeune membre. L’avenir de l’UNC, ce sont les soldats de France et les Opex (opérations extérieures). Le recrutement est primordial. Notre effectif est toutefois relativement stable et nos finances saines. »
 
Cinq ans à la tête de la section, qu’est ce qui a changé ?
 
« A propos du devoir de mémoire, nous avons sensibilisé les écoles primaires pour associer des enfants à certaines cérémonies patriotiques. Au niveau départemental, notre section a organisé le dimanche 20 octobre 2013 la réunion des présidents des sections mosellanes de l’UNC à Algrange. Dans le domaine de nos activités proprement dites, nous avons décidé de développer fin 2014 un site internet. Grâce à ce moyen de communication, nous souhaitons rendre l’information plus proche, plus réactive, plus efficace et plus facile d’accès pour l’ensemble de nos membres, mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à notre association. »
 
A quoi sert l’UNC et quel est son rôle devant ses membres ?
 
« Notre priorité est de perpétuer le souvenir des combattants morts pour la France, de servir leur mémoire, d’entretenir et de développer les relations fraternelles entre les anciens combattants et ceux qui ont participé à la défense de la Patrie, mais aussi de sauvegarder un esprit d’amitié, de convivialité et de solidarité au sein de notre section. Il s’agit, comme l’ont voulu nos créateurs, le père Brottier et Georges Clémenceau, de rester "unis comme au Front". Nous défendons, par les moyens en notre pouvoir, les intérêts moraux, sociaux et matériels de nos adhérents et de leurs ayants droit. »
 
Avez-vous des projets en dehors du recrutement ?
 
« Nous participerons, comme par le passé, aux cérémonies patriotiques et commémorations, congrès et diverses réunions concernant le monde combattant. Nous maintiendrons nos activités festives. Et afin de promouvoir et perpétuer le devoir de mémoire, au travers des jeunes générations, nous organiserons des passages dans différentes classes de CM1 et CM2 pour nous présenter et apporter un témoignage vivant par des personnes ayant vécu ou participé à des guerres ou des conflits. »
 
T. Wagner
Des médaillés à l'UNC

 
Lors de la 85e assemblée générale de l’Union Nationale des Combattants d’Algrange et environs présidée par Théodore Wagner président de la section, Guy Bihl, vice-président départemental, a rappelé les événements de ce début d’année qui sont encore dans tous les esprits. « Aucun mot ne peut décrire les horreurs dont des humains ou plutôt inhumains peuvent être capables. Que ce vibrant sursaut d’union nationale se poursuive et s’amplifie pour préserver nos valeurs, notre indépendance et l’avenir de nos enfants ».
 
Les effectifs au sein de la fédération de Moselle sont stables : on compte 6 892 adhérents répartis dans les soixante-dix-sept sections qui la composent. Malgré cela, « il faut donner priorité au recrutement » a exhorté Guy Bihl avant de conclure : « Il faut transmettre la vérité historique aux jeunes, y compris les scolaires pour privilégier le devoir de mémoire.»
 
« Nous vivons dans un monde instable, la guerre est aux portes de l’Europe » a souligné Patrick Peron premier magistrat de la ville, avant de saluer l’engagement de la section locale dans les écoles pour présenter l’UNC et raconter l’histoire.
 
L’assemblée s’est terminée par une remise de médailles à différents membres de la section : Djebel argent à : Louis Biechelet et Fernand Pussé
Djebel bronze à : Nicolas Nalepa et Joseph Picaretta
UNC Bronze à : Jean Schehr 
Les insignes d’or ont été remis à : Charles Baran, Raymond Cancian, Robert Cima et Raymond Schwartz.
Raymond Vadlinger a refusé qu’on lui remette l’insigne d’or pour des raisons qui lui sont propres.
Un vin d’honneur offert par la section a clos cette matinée; un bon moment de convivialité animé de conversations amicales et cordiales.


Les différents membres mis à l’honneur lors de cette 85e assemblée générale entourés des invités.
 
Météo Algrange à voir sur my-meteo.com
<< Tous unis comme au front >>